Conseils pour les partiels

Un masque hydratant pour la nuit de chez Espa s’est glissé dans la case 19 du calendrier de l’avent. Entre hier et aujourd’hui, si on ne retrouve pas une peau de bébé cet hiver je crois que l’on est foutu.

IMG_4783

L’heure est grave cette semaine je passe ma septième session de partiels ! Je suis en Master et je ne suis jamais allée aux rattrapages donc il y a deux possibilités : soit j’ai un talent inné, soit mes méthodes de travail ne sont pas si mauvaises.

Comme à chaque fois, ces méthodes sont personnelles et tu sais bien que je ne fais souvent rien comme tout le monde, la chose la plus sûre à faire est donc de tout essayer et de faire ce qui te convient.

Conseil n°1 : Anticiper

Il faut réviser petit à petit, si tu fais des fiches ou que tu relis ton cours un peu chaque semaine à la fin du semestre tout se passera merveilleusement bien. Sauf que l’on ne vit pas dans le monde des bisounours et qu’aucun étudiant ne fait ça ! On sait bien comment ça se passe, la majorité d’entre nous révise d’une semaine sur l’autre, voire même du jour au lendemain.

Bon alors essaye au moins d’être à jour dans tes cours et de t’y prendre un peu plus à l’avance que la veille au soir.

Conseil n°2 : Assister aux cours

C’est le meilleur conseil que je peux te donner, à l’Université les cours dispensés en amphithéâtre sont majoritairement facultatifs donc de nombreux étudiants ne prennent pas la peine d’y assister. Or en allant à TOUS les cours sans exception tu fais déjà 60% du travail, le fait d’écouter te permet de comprendre et si tu comprends tu retiens ! Il est beaucoup plus simple de relire ses propres notes que celles de son camarade.

Donc tu l’auras compris il n’y a aucune excuse à avoir pour ne pas assister aux cours.

En plus, le professeur va sans doute insister sur un point précis quelques cours avant le partiel, ce qui va très fortement t’aiguiller sur le sujet qui tombera. Je me suis rendue compte au fil des années que les professeurs ont tendance à aborder le sujet du partiel ou à carrément le donner aux étudiants lorsque l’amphithéâtre est plus vide qu’à l’ordinaire.

Conseil n°3 : Travailler dans un endroit neutre

Je suis de ceux qui n’arrivent pas à travailler chez eux (trop de distractions). Les années précédentes je travaillais à la bibliothèque universitaire, c’est une alternative simple et gratuite, à condition qu’elle ne soit pas trop loin de son domicile, car il n’y a rien de plus décourageant que de faire plus de 30 minutes de trajet pour aller réviser.

48382009_348833015934113_7500284106056400896_n

Cette année j’ai testé le coworking ! J’aime bien travailler avec un peu de bruit autour de moi, mais pas trop, donc le coworking est une super idée, c’est vivant mais plus calme qu’un café ordinaire. Parce que le plus c’est que le café et le thé sont compris dans le prix et à volonté, ainsi que des cookies ou autres madeleines. Le concept est simple tu payes en fonction du temps que tu passes et c’est tout, pour vous donner une idée du prix l’heure est à 5€, mais il existe des packs plus avantageux par exemple les 10h sont à 35€ dans le coworking que je fréquente. Le prix évolue en fonction des établissements et moi qui aime travailler à l’extérieur je trouve le tarif plus rentable que de payer une pâtisserie et un thé dans un café. En plus la Wi-Fi fonctionne du tonnerre.

Il m’arrive aussi de travailler chez moi sur mon bureau, en pyjama bien évidemment, lorsque je veux travailler à des heures bizarres. Pour la maison, je privilégie les matières que je maîtrise le mieux ou alors les cours que je dois réécrire au propre.

48376036_2403224739912905_566439708838592512_n

Conseil n°4 : Travailler seule

Tu vas me prendre pour une associable à force mais comme pour le sport, je préfère travailler seule ! Encore une fois cela me permet de faire les choses à mon rythme, où je veux et quand je veux. Ainsi je perds moins de temps, mais je reste toujours connecter avec mes camarades en cas d’impasse ou de questions (vive la technologie).

Conseil n°5 : Multiplier les supports

J’étudie l’économie et il n’y a de très nombreux films sur le sujet, les professeurs nous en conseillent quelques-uns parfois, il est très important de les noter et de les regarder une ou deux semaines avant les partiels. C’est une façon détourner d’apprendre et de mieux retenir.

Idem, si tu bloques sur une notion n’hésite pas à faire un tour sur YouTube il y a de nombreuses vidéos explicatives sur une multitude de notions. La chaîne YouTube « Dessine-moi l’éco » me sauve très souvent, en moins de 5 minutes cela me permet de me remémorer certaines notions d’économie très simples mais pour lesquelles une piqûre de rappel ne fait jamais de mal.

En résumé : Si tu vas en cours, si tu travailles dans un environnement propice et si tu ajoutes à tes révisions des moyens détourner d’apprentissage, alors ce sera l’autoroute des bonnes notes (ou au moins de la moyenne).

Agathe

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :