La pression de la vingtaine

Tout se joue entre 20 et 30 ans, ce sont les 10 ans les plus décisifs dans une vie, les 10 ans à ne pas louper et ça vous met une pression incommensurable !

A croire qu’il n’existe qu’une fenêtre de 10 ans pour réaliser tous les projets d’une vie, 10 ans pour « réussir » sa vie.

Liste des choses à réaliser :

  • Finir ses études
  • Décrocher un CDI
  • Trouver l’amour
  • Se marier
  • Devenir propriétaire
  • Avoir un enfant

J’ai fêté mes 23 ans et je n’ai pas tellement avancé dans cette liste (respire Agathe il te reste 7 ans). Dans cette liste, j’ai coché la case « finir ses études » car je suis diplômée d’un Master en Finance (c’est un peu la classe). Diplômée en 2020, un timing parfait, je suis donc à la recherche de mon premier travail de grande personne en pleine pandémie MONDIALE, ce qui complique légèrement la tâche.

Le plus délicat à gérer reste néanmoins les questions de mes proches : « Que vas-tu faire de ta vie ? Tu as des pistes d’emploi ? Quels sont tes projets ? Tu comptes déménager dans quel coin ? ». Et bien je ne sais pas, je suis perdue.

Pause love

Entre 20 et 30 ans, je dois trouver l’amour de ma vie, mon futur époux, le futur père de mes jumeaux, la personne à contacter en cas d’urgences, the last. C’est un programme un peu compliqué alors que je ne sais même pas dans quelle ville je serai dans 6 mois (alerte excuse bidon). Plus sérieusement, j’ai longtemps envié ces couples de toujours qui se sont rencontrés au lycée, mais selon une étude solide reposant sur mon expérience et les couples de mon entourage : ils sont aujourd’hui séparés au sortir des études supérieures, ils ont tout simplement grandi, évolué et leur chemin commun s’est scindé en deux.

On m’a questionné si souvent : « Bon alors tu n’as pas un petit amoureux ? », et la réponse fut quasi systématiquement négative, non pas parce que je n’avais personne à ce moment précis dans ma vie mais simplement parce que je savais que ce n’était pas le(a) bon(ne).

N’ayez crainte, je ne finirai pas vieille fille avec des chats car tout simplement j’ai peur des chats, je refuse juste de vivre une relation fade. Ma porte n’a jamais été clause, le prince charmant n’est juste pas venu toquer. Mon attention s’est portée sur ma famille, mes amis, mes études, mes expériences, sur moi et aujourd’hui j’ai fait la paix avec moi-même.

Après tout, on ne dit pas que cela nous tombe dessus lorsque l’on s’y attend le moins (dites au prince charmant qu’actuellement je ne m’y attends pas du tout, chut …).

Parlons mariage, la question elle est vite répondue car les mariages sont annulés jusqu’en 2040 donc j’aurai plus de 30 ans.

J’ai 23 ans, j’ai passé un cap, je louche sur la décoration d’intérieur au lieu de faire du lèche vitrine. Devenir propriétaire fait partie des grands projets dans une vie et j’aspire à créer mon propre cocon. Seule ou à deux, une fois un CDI en poche la question de l’acquisition d’un bien immobilier arrivera très vite sur le tapis.

Il était une fois, ma grand-mère qui donna naissance ma mère à 29 ans. Il était une autre fois, ma mère qui me donna naissance à 29 ans. J’aurai donc à mon tour une descendance au cours de ma 29ème année.

Agathe

3 commentaires sur « La pression de la vingtaine »

  1. Je répondrais simplement relis cela dans 29 ans je ne serais plus là pour voir mais des choses heureusement non écrites seront arrivées et d autres espérées n arriveront jamais et pourtant ce sera quand même bien

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :